Les erreurs de cPanel à éviter avec votre site Web

Score du Deal0
Score du Deal0

Lorsque vous débutez dans le domaine de l’hébergement Web, vous avez probablement fait des cauchemars en naviguant dans votre cPanel. Il y a en effet de nombreuses options disponibles, ce qui n’est pas toujours simple pour les débutants

À mesure que vous devenez plus expérimenté dans la création et gestion de sites Web, vous familiariser avec les fonctionnalités de votre cPanel est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire.

Vous deviendrez un propriétaire de site Web plus intelligent. Armé de la connaissance des meilleures pratiques de cPanel, vous pouvez prendre de meilleures décisions pour le succès à long terme de votre site Web – le genre de décisions qui rendent le site plus stable, plus sûr et plus performant.

Beaucoup de gens apprennent cela à leurs dépens, après avoir pris de mauvaises décisions et effectué de mauvais réglages dans leur cPanel. Vous n’avez pas à être l’une de ces personnes.

Erreur n° 1 : ne pas compartimenter votre cPanel pour installer différents sites Web

L’un des problèmes de l’hébergement partagé est que, par définition, vous partagez le serveur que vous louez avec d’autres webmasters. Vous êtes donc plus exposé aux attaques et aux problèmes de performance.

Une bonne pratique consiste à essayer d’utiliser des sociétés d’hébergement web partagé qui vous permettent de compartimenter vos sites web et de les installer dans des cPanels différents.

Cela permet d’atténuer les attaques car un attaquant accédant à un cPanel corrompu n’aura accès qu’à une poignée de sites hébergés sur ce cPanel. Les autres sites seront en sécurité dans des comptes cPanel différents.

Une société d’hébergement qui propose cette solution est o2Switch, comme expliqué dans cet article.

Erreur n° 2 : abuser des sous-domaines

De nos jours, presque tous les plans d’hébergement prennent en charge un nombre illimité de domaines (la seule exception étant les plans d’entrée de gamme). De nombreux clients en profitent pour s’approprier des domaines et créer des sites Web pour diverses entreprises et projets secondaires.

cPanel prend en charge 3 domaines :

  • Votre domaine principal – Il s’agit du nom de domaine par défaut associé à votre pack d’hébergement.
  • Domaines supplémentaires – Il s’agit d’autres domaines distincts que vous avez achetés et que vous gérez désormais dans le cadre du même plan d’hébergement.
  • Sous-domaines – Ce sont des subdivisions de votre domaine principal, par exemple blog.votredomaine.com et www.yourdomain.com sont deux sous-domaines de la racine principale yourdomain.com.

S’il existe des cas d’utilisation valables pour la création d’un sous-domaine, ils rendent généralement les choses plus difficiles pour la plupart des gens.

Les sous-domaines réduisent votre flexibilité à long terme et peuvent avoir des effets pervers sur votre référencement. Si vous voulez vraiment utiliser un sous-domaine, configurez-le comme un domaine supplémentaire et traitez-le comme un site Web complètement différent. Il sera beaucoup plus facile à gérer de cette façon.

Erreur n° 3 : tout configurer sous une seule base de données ou un seul compte FTP

Lorsque vous configurez votre site Web dans cPanel, vous avez également la possibilité de configurer des bases de données et des comptes FTP.

Ici vous ne voulez pas utiliser la même base de données pour tous vos sites. Au contraire, si vous avez plusieurs domaines gérés par le même compte d’hébergement, il est préférable de créer des bases de données distinctes pour chaque site.

Lorsque vous avez plus de bases de données avec lesquelles travailler, il est plus facile de séparer les données, ce qui permet d’ajuster plus facilement vos réglages si nécessaire.

L’atténuation des risques est plus importante que la facilité de gestion. Si vous engagez un développeur externe pour travailler sur votre site Web, il est beaucoup plus sûr de lui donner un accès FTP à un seul répertoire défini (ou site Web), plutôt qu’à l’ensemble de votre compte cPanel (qui comprend tous vos sites, vos courriels, etc.). Ainsi, si la relation se dégrade, vous avez considérablement réduit le risque qu’il fasse quelque chose qui aurait des conséquences importantes sur tout votre compte.

Erreur n° 4 : ne pas y regarder à deux fois avant d’appuyer sur la touche “Supprimer”.

Maintenant que nous avons parlé de la création de comptes FTP, parlons de leur suppression.

Lorsque vous supprimez un compte FTP dans cPanel, vous voyez également une case à cocher pour “Supprimer le répertoire personnel de l’utilisateur”. Beaucoup de personnes lisent cette option et pensent qu’il s’agit d’une option visant à supprimer uniquement les fichiers associés au compte de cet utilisateur.

Ce n’est pas le cas. En cochant cette case, vous supprimez en fait l’intégralité du répertoire personnel de votre site.

Ainsi, lorsque vous supprimez l’accès FTP d’une personne, assurez-vous que vous supprimez uniquement son compte. Vous ne voulez pas supprimer le répertoire auquel elle a accès, car il s’agit du même répertoire principal que celui sur lequel vous, les autres utilisateurs et votre site comptent pour fonctionner.

Vérifiez deux, trois et quatre fois que cette case n’est pas cochée ! Sinon, vous risquez de passer une soirée, des jours ou, pire encore, des semaines angoissantes au téléphone avec le service clientèle de votre hébergeur web.

Honnêtement, chaque fois qu’il s’agit d’effectuer un changement dans votre cPanel, cela vaut la peine de faire preuve de la même prudence. Les modifications apportées à cPanel peuvent avoir un impact important sur votre site Web, sa sécurité et ses performances.

      Inscription / Connexion fermée temporairement